Qu’est ce que l’éducation positive ?

Qu’est ce que l’éducation positive ?

15 mai 2019 0 Par Élodie

L’éducation positive est un mode de communication qui a la cote non seulement auprès de plusieurs parents mais aussi des spécialistes de l’enfance. Elle se base sur la discipline positive. Que peut-on comprendre par cette forme d’éducation ? Quels en sont les principes ? Quelles sont les techniques d’application de ces principes chaque jour ? Quelle est la place du respect mutuel dans cette éducation ?

Que comprendre par éducation positive ?

Elle est encore dénommée l’éducation bienveillante. Il s’agit d’un phénomène de société qui prend de l’ampleur. C’est une manière nouvelle d’éduquer les petits enfants. Les gens en discutent de long en large dans la presse et l’édition parentale. Des pages entières y sont consacrées sur les blogs et sur les foras. Au cours de l’année 2016, le Ministère de la Famille a organisé ces principes fondamentaux de l’éducation de base sous forme de livret des parents. Le but est d’apprendre aux parents les secrets de la communication non violente face aux mauvais comportements de leurs enfants.

L’application des principes de l’éducation bienveillante au quotidien

Les principes clés de l’éducation positive sont l’attention bienveillante, l’écoute, l’éducation sans aucune violence, les encouragements, et la discipline positive. Les punitions corporelles ne constituent point des repères d’éducation de l’enfance et de l’adolescence. L’éducation bienveillante est axée sur le respect de l’enfant et l’empathie. Les parents sont tenus d’avoir une meilleure attitude vis-à-vis de leurs enfants. Cette forme d’éducation préserve l’intégrité et la psychologie de l’enfant. Il est considéré tel qu’un être humain au complet. On lui donne le plein pouvoir de ressentir non seulement des émotions mais surtout de les exprimer sans crainte. Le parent prendre soi de la psychologie de l’enfant. Cela annihile les conflits entre les parents et les enfants. La méthode consiste à ne pas sanctionner l’enfant immédiatement sans avoir au préalable mis l’accent sur le problème. Il est recommandé llante de fixer en présence de l’enfant les règles de la maison. Il se sent du coup impliqué pleinement dans la vie familiale. Il peut proposer même des règles.

Quelques limites de l’éducation bienveillante

L’éducation positive n’est en rien une éducation permissive voire laxiste. C’est une manière, une approche différente de faire l’accompagnement de l’enfant. Il est guidé dans la prise de ses responsabilités. En réalité, le parent doit nécessairement réaliser le travail sur lui-même. Il ne doit imposer les règles à la survenance des faits mais bien à l’avance. Il est tenu d’anticiper sur des faits ne laissant aucune place à l’imprévision. Cette manière d’éduquer implique des efforts émotionnels considérables. Ce mode de communication peut devenir contraignant à l’avenir. Les parents à tout moment ne doivent reproduire les schémas de leur propre éducation. Les techniques d’admonestation de l’enfant en cas de bêtise ou de mauvais comportements sont très douces. Elles ne produisent aucun résultat sur des enfants récalcitrants.